Syndicat des employées de femmes autochtones du Québec : une première convention collective

L'an 2015 marquera la signature de la première convention collective du Syndicat des employées de Femmes autochtones du Québec (SEFAQ). Pour ces travailleuses militantes qui déploient, au quotidien, des efforts pour obtenir la reconnaissance du droit à l'égalité des femmes autochtones, leur syndicalisation allait de soi. Retour sur une lutte pour l'obtention de conditions de travail décentes.

C’est en mars 2012 que le personnel de Femmes autochtones du Québec (FAQ-QNW) entreprend une démarche d’accréditation syndicale, appuyé par la Fédération des syndicats de l’action collective (FSAC-CSQ) et la CSQ. Les travailleuses souhaitaient, notamment, faire respecter leurs droits et leurs conditions de travail ainsi qu’être consultées lors des prises de décisions.

De plus, elles s’inquiétaient de la perte de plusieurs postes au sein de cet organisme à but non lucratif, géré selon un modèle de gouvernance démocratique, où la précarité est accentuée par un système de financement aléatoire. Si leur démarche de syndicalisation a été ponctuée de nombreux obstacles juridiques – l’employeur refusant de reconnaître le statut provincial des activités menées par l’organisme –, elles sont demeurées solidaires tout au long de ce parcours.

« Les membres du SEFAQ sont fières d’avoir travaillé à la mise en place de cette première convention collective en appliquant leurs valeurs d’égalité, de justice et de respect. Nous souhaitons remercier la CSQ et la FSAQ-CSQ pour leur soutien et l’esprit d’ouverture dont elles ont fait preuve tout au long du processus. Nous avons hâte d’avancer avec ce nouvel outil de travail. Meegwetch1! », affirme Jennifer Brazeau, présidente du SEFAQ.

Soulignons que Femmes autochtones du Québec réclame notamment la reconnaissance du droit à l’égalité législative et constitutionnelle pour toutes les femmes autochtones du pays. L’organisme veille aussi à aider ses membres à améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles.


Vous aimerez aussi