Stress, épuisement, souffrance au travail – Des symptômes qui appellent à l’action

La précarisation serait-elle devenu un mode de gestion ? On pourrait croire que c’est ce sont surtout les précaires qui en souffrent. Daniel Mercure, professeur en sociologie à l’Université Laval, est catégorique : aujourd’hui l’ensemble des travailleuses et travailleurs sont victimes de ce que l’on appelle la précarité subjective du travail.

Propos recueillis lors du Forum «Prévenir et guérir par l’organisation du travail» organisé par la CSQ en février 2017 à Bromont. www.lacsq.org/sst

 


Vous aimerez aussi