Le personnel de soutien de l’éducation reconnu à travers le monde

Pour la toute première fois, l’Internationale de l’Éducation (IE) réunit ses membres représentant le personnel de soutien de l’éducation à l’occasion d’une conférence qui leur est entièrement destinée. Il s’agit d’un moment historique particulièrement important.

Cette première conférence réunit les responsables des syndicats de l’éducation et le personnel de soutien du monde entier en vue de les encourager et de les inspirer, tout en établissant de nouvelles stratégies pour promouvoir leur statut et protéger leurs droits et leurs conditions de travail, a déclaré Daniel B. Lafrenière1 en ouverture.

Ce dernier préside l’événement qui se déroule les 15 et 16 mai à Bruxelles. Il est d’ailleurs le premier employé de soutien à avoir été élu à l’IE.

Un engagement significatif

David Edwards2 a livré un vibrant témoignage sur l’engagement du personnel de soutien en évoquant, notamment, l’implication des chauffeurs d’autobus scolaire, des bibliothécaires et d’autres professionnels de l’éducation.

Plus que des entreprises académiques

Le conférencier Sean Slade3 a insisté sur le fait que les écoles représentent bien plus que des entreprises académiques : « Les écoles sont des écosystèmes d’apprentissage où les jeunes grandissent, s’épanouissent et apprennent à fonctionner. Notre objectif est d’offrir une éducation inclusive de qualité. Nous devons comprendre et apprécier la diversité des rôles que joue chaque adulte au sein de l’école et de sa communauté. »


1 Daniel B. Lafrenière est secrétaire-trésorier de la CSQ et membre du bureau exécutif de l’Internationale de l’Éducation.
2 David Edwards est secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation.
3 Sean Slade est directeur des communications de l’organisation américaine ASCD.
4 Photo : Daniel B. Lafrenière, lors de son allocution, accompagné de Valérie Fontaine, interprète et vice-présidente de la Fédération du personnel de soutien de l’enseignement supérieur (FPSES-CSQ).


Vous aimerez aussi