Ensemble pour faire la différence

La solidarité est l’un des meilleurs remparts contre le sentiment d’impuissance et la seule façon de défendre le modèle public québécois de santé.

Dans le réseau de la santé et des services sociaux, trop de gens peinent toujours à obtenir les services auxquels ils ont droit. Le personnel est piégé dans un système de gestion qui ne cesse de le déstabiliser et de le surcharger afin de compenser les nombreux problèmes d’organisation du travail pourtant générés par le système lui-même.

« Bien que les liens entre la qualité des soins et les conditions d’exercice du personnel soient évidents, il faut constamment le rappeler aux acteurs qui, en principe, doivent veiller au bon fonctionnement de notre système de santé! », dit Claire Montour1.

Dénoncer pour changer

Devant la détérioration constante des conditions de travail, ses effets sur la santé du personnel et ses conséquences sur les services offerts, la FSQ-CSQ poursuit sa lutte contre la maltraitance organisationnelle2, entreprise depuis longtemps.

Un rapport accablant de la protectrice du citoyen publié à l’automne 2018 donne d’ailleurs raison à la fédération et demande au ministère de la Santé et des Services sociaux de prendre des mesures immédiates pour corriger les problématiques organisationnelles, notamment celles occasionnées par la pénurie de personnel.

Miser sur la solidarité

« Défendre l’accès à des services publics de santé de qualité est un travail exigeant, mais essentiel, estime Claire Montour. Pour y arriver, il faut croire en la force de la solidarité. Notre fédération a compris l’importance de faire partie d’une centrale pour mener à bien cette lutte sociale de premier plan. »

Forte de l’appui des milliers de membres de la CSQ, dont ceux de l’AREQ-CSQ3, la fédération multiplie les actions pour sensibiliser l’opinion publique et interpeller les dirigeantes et dirigeants. Pensons, notamment, au dépôt de signalements de maltraitance organisationnelle, aux travaux sur les ratios et la stabilité des postes ou encore à la campagne des cœurs brisés en soutien au personnel de la santé.

« On ne peut protéger notre modèle public de santé en agissant de façon isolée. Seules la force d’une centrale, une vision globale et une action interpellant l’ensemble de la société nous permettront de préserver notre modèle public de santé, insiste Claire Montour. La FSQ-CSQ l’a compris depuis longtemps! »


1 Claire Montour est présidente de la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ).
2 Situation préjudiciable causant du tort ou de la détresse, créée ou tolérée par les procédures d’une organisation, par exemple, ses stratégies de gestion des ressources humaines.
3 Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec.


Vous aimerez aussi