Un technicien comblé

Le cégep, ce n’est pas qu’un lieu d’apprentissage pour étudiants. C’est aussi un milieu de travail stimulant, entre autres, pour Mathieu Beauchamp.

Depuis environ deux ans, Mathieu Beauchamp1 occupe le poste de technicien aux bancs d’essai à l’ÉNA2. « Je veille au bon fonctionnement des moteurs et de leur système d’acquisition de données. Nos installations simulent les tests faits par des techniciens de maintenance d’aéronef et se rapportant au moteur afin de valider ses performances. Nous vérifions, par le fait même, son état de navigabilité, c’est-à-dire que nous nous assurons que l’appareil peut voler de façon sécuritaire sans risquer de tomber à cause d’un bris de moteur », explique-t-il.

Des défis à relever

Depuis le début de sa jeune carrière au Cégep Édouard-Montpetit, Mathieu Beauchamp a eu l’occasion de réaliser des projets qui dépassaient son imagination.

Il a notamment conçu et fabriqué des pièces en utilisant l’impression 3D afin d’en remplacer d’autres qui n’étaient pas disponibles sur le marché. Il a aussi créé des capsules temporelles utilisées dans le cadre des célébrations du 50anniversaire du réseau collégial. 

Un grand terrain de jeu

« Le cégep est sans aucun doute un milieu qui favorise l’épanouissement des individus, dit Mathieu Beauchamp. Il n’est pas rare d’entendre les étudiants dire que “le cégep, c’est les trois pires années de ta vie ou les dix meilleures”. Dans mon cas, j’ai bien l’intention que le cégep soit les 35 meilleures années de ma vie, car, pour moi, ce n’est pas un lieu de travail, mais un terrain de jeu que j’adore. »


1 Mathieu Beauchamp est membre du Syndicat du personnel de soutien du Collège Édouard-Montpetit.
2 L’École nationale d’aérotechnique est affiliée au Cégep Édouard-Montpetit.


Vous aimerez aussi